Lieu d'histoire, naturellement...

Nationalpark Hunsruck-Hochwald

La vie sauvage!

La faune et la flore offrent quelques particularités. En premier lieu : la plus grande présence de chats sauvages en Europe. Et l'habitat du chat est également celui de nombreuses souris. Cette combinaison n'est pas prête de s'arrêter.

Les cigognes noires et pics noirs trouvent ainsi également leur habitat au sein du Parc National. Le cerf élaphe, le chevreuil et le sanglier y sont également très répandus. Pour une protection de la nature au sens le plus pur, on compte également de plus petites espèces, qui peuplent le vieux bois, les marais et les prairies en forêt. 1400 espèces de coléoptères trouvent leur habitat dans le bois mort, 16 espèces de chauves-souris sont répertoriées dans les cavités des arbres morts, et 1500 espèces de champignon décomposent le bois. Même la vue d'une libellule des marais retient la plus grande attention.

En été, les « Rosselhalden » forment un climat tout particulier, lorsque le soleil rayonne sur elles. Les coronelles lisses et lacertidae inoffensifs s'y sentent alors particulièrement bien.