Lieu d'histoire, naturellement...

Nationalpark Hunsruck-Hochwald

Le Moyen Âge

Une zone frontalière contreversée

Comme bien souvent, une crise fut à l'origine du départ des populations à la fin de l'époque romaine. Le déclin de l'empire romain n'en est pas le seul facteur, on peut également supposer qu'une dégradation du climat et une érosion du sol due à l'agriculture intensive ont joué un rôle majeur. Depuis le 5e siècle après J.C., les hauteurs du Hunsrück ont donc connu au mieux une très faible occupation.

Il faudra attendre le milieu du Moyen Âge pour voir systématiquement revenir les populations dans le Hochwald, qui redeviendra un paysage urbanisé. Cette époque a sensiblement façonné le paysage que nous connaissons actuellement. Au 11e/12e siècle, le climat redevint favorable. A l'époque, les températures moyennes annuelles étaient plus élevées qu'aujourd'hui d'environ un degré. Jusqu'en altitude, des conceptions tout à fait modernes, telles que les engrais chimiques pouvaient être utilisés pour l'agriculture. Les pâturages forestiers intensifs ont également nettement modifié le paysage. Sans couverture de végétation protectrice, les sols étaient inexorablement exposés à la corrosion. L'influence de l'Homme a connu une première apogée au milieu du Moyen Âge. En de nombreux endroits, les bourgades, villages et villes qui ont vu le jour à cette époque ont posé les bases de la structure d'habitat actuelle dans la région. Sa grande richesse de montagnes – du Wildenburg à l'est jusqu'au Grimburg à l'ouest – confère au Hochwald une situation aux limites de la zone d'influence des différentes maisons de noblesse.

Certes, la période climatique favorable pendant le Moyen Âge a pris soudainement fin à cause du « petit âge glaciaire », et la peste décima les populations, mais l'Homme s'était définitivement établi dans le Hochwald. Certains châteaux forts du 11e - 14e siècle ont été remplacés par des châteaux représentatifs. Dès la fin du 16e siècle, Birkenfeld fut par exemple la résidence d'une ligne collatérale de la Maison de Wittelsbach.